Métaphysique et théologie chez Nicolas Malebranche. Proximité, éloignement, occasionnalisme

MOISUC, Cristian

Préface de Vincent Carraud

15,0080,00

Clear
SKU: 978-606-8266-54-1 Categories: , Tag:

BOOK SERIES: FOUNDATIONS OF MODERN THOUGHT

Google Books Preview

L’oratorien Nicolas Malebranche a toujours prétendu « parler en théologien raisonnable », car la métaphysique voudrait établir « les vérités générales qui peuvent servir de principes aux autres sciences particulières ». Ainsi, toute vérité acquise en métaphysique permettrait le passage de la foi à l’intelligence, puisque la clarté et l’évidence de l’idée devraient s’imposer au même titre au métaphysicien et au théologien. Quel rapport y a-t-il donc, chez Malebranche, entre la doctrine de l’idée et le rôle de Jésus-Christ, « cause occasionnelle de la grâce » ? Peut-on éclaircir l’ambiguïté de la christologie, tiraillée entre la prétention de la métaphysique à « tout régler » et la théologie « fondée par la souveraine Raison », et démêler le rapport tendu entre une métaphysique en quête de l’absolu et une théologie qui se veut rationnelle? Le présupposé fondamental de sa théorie de la connaissance, à savoir l’idée ek-statique par rapport à l’esprit, contraint Malebranche à édifier un système dont la clef de voûte est la vision en Dieu et la méthode est l’attention à Dieu. Mais l’on aurait de la peine à penser ces deux piliers de l’occasionnalisme en l’absence d’une structure métaphysique originaire, décrite au moyen du couple conceptuel proximité-éloignement, qui embrasse non seulement le rapport de l’idée à l’esprit, mais aussi celui de l’homme à Dieu et de Jésus-Christ au Père. Aussi ce livre explique-t-il la structure métaphysique de la christologie chez Malebranche, telle qu’elle prend naissance dans la théorie des idées, traverse la question du péché originel et de la gloire divine, oriente le concept d’attention, réinterprète les dogmes, formule une nouvelle relation entre l’homme et Dieu et transforme le Verbe incarné en « cause occasionnelle de la grâce ».

Entre les bornes de l’univocité de l’être infini et de l’Incarnation de la Raison, Malebranche a risqué l’électrocution. On ne reprochera pas à son interprète son ambivalence, mû par une fascination sans complaisance, qui se devait d’être maître du courant alternatif. Elle est assez rare chez un commentateur pour être signalée. On connaît l’acuité des études roumaines récentes sur Descartes et Pascal. Ce livre fera découvrir celle sur Malebranche. « La raison parle bas », disait Malebranche. Cristian Moisuc a tendu l’oreille, et en a orchestré les apories. Puisse ce livre parler assez haut pour être entendu.” (Vincent Carraud, Professeur d’histoire de la philosophie moderne à l’Université de Paris-Sorbonne)

Cristian Moisuc, auteur d’une thèse de doctorat sur Malebranche soutenue en 2011, en cotutelle (internationale) entre l’Université de Caen – Basse Normandie et l’Université „Alexandru Ioan Cuza” de Iași (Roumanie), enseigne actuellement la philosophie à l’Université de Iași. Ancien pensionnaire étranger (2005) à l’École Normale Supérieure de Paris, il est titulaire d’un master (2004) et d’une maîtrise (2003) de Philosophie à l’Université de Paris IV Sorbonne. Ses recherches actuelles portent sur la métaphysique, la théologie et l’herméneutique à l’époque classique.

ISBN 978-606-8266-54-1 (paperback)
ISBN 978-606-8266-76-3 (eBook)

 

Recensions:

Weight 0.300 kg
Dimensions 20 × 13 × 2 cm
Publication Year

2015

No of pages

400

Language(s)

French

Buying options

Paperback for Individuals, eBook for Individuals, Paperback Institution, eBook Institution

Scroll to Top